The European Alliance on Agricultural knowledge for Development

FARA visit to SOJAGNON project

14 – 16 aout 2016. Benin. Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Soja Afitin-Milk (ProSAM),
Compétitif Recherche Funds (CRF-Bénin), les membres du consortium soja du Bénin et les parties prenantes ont reçu le Dr Yemi Akinbamijo, Directeur Exécutif du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA). L’objectif de sa mission était de :

  • visiter les femmes transformatrices du soja en lait et afitin de Zogbodomey ;
  • échanger avec les groupements femmes transformatrices sur leurs implications dans les activités de recherches et de développement 
  • discuter avec les femmes sur la transformation de leurs conditions de vie par l’intervention de PAEPARD
  • apprécier leur implication dans les travaux de recherches et les résultats obtenus

1-VISITE DES FEMMES TRANSFORMATRICES DU SOJA EN LAIT ET AFITIN DE ZOGBODOMEY

Le lundi 15 aout 2016, le Directeur Exécutif de FARA a été reçu par une dizaine de groupement de femmes transformatrices du soja en différents produits dérivés à l’Union Communale des Producteurs de Zogbodomey. Cette union regroupe plus de 1300 producteurs et transformatrices régulièrement enregistrés et est membre de la Fédération des Unions des Producteurs du Bénin (FUPRO Bénin). L’association SOJAGNON du Bénin, structure coordonnatrice du CRF-Bénin, et ses partenaires tels que la Fédération des Unions des producteurs du Bénin, l’Institut Nationale de Recherche Agricole du Bénin, la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi, l’Université de Wageningen au Pays-Bas et l’Université de Lisbonne (ISA-Lisboa) du Portugal, avaient engagés des actions d’amélioration des technologies de transformation du soja en lait et en afitin depuis le démarrage du projet en octobre 2014.

Le but visé par le projet est d’aider les associations de femmes de cinq municipalités du Bénin à s’approprier les technologies de lait et afitin stabilisé d’une part, de les incuber à devenir les femmes entrepreneurs à travers les business plan bancables d’autre part. A travers le ProSAM, les femmes transformatrices de soja de Zogbodomey ont acquis de l’expertise pour améliorer leurs techniques de production de plusieurs dérivés de soja. Il s’agit de : fromage, farine, gâteaux, brochette et biscuit de soja. 
La collaboration des producteurs, transformatrices du soja avec les institutions de recherches africaines et européennes dans le cadre du PAEPARD a permis de mettre au point plusieurs technologies innovantes dans la transformation du soja en afitin amélioré (exhausteur de gout) et en lait stabilisé (durée de conservation de 1 jour à 6mois). Tous ces produits innovants ont été présentés au Dr Yemi Akinbamijo, Directeur Exécutif du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA), institution coordonnatrice de PAEPARD sous le financement de l’Union Européenne (UE). 
Un historique a été fait sur les pratiques et technologies anciennement utilisées par les femmes transformatrices de Zogbodomey d’une part et une démonstration avec les équipements et matériels mise au point et les techniques améliorées de transformation du lait et du afitin de soja ont été présentées par Mme Elise SONDJO HOUESSOUKPE, la présidente du groupe des femmes transformatrices de Zogbodomey. Elle a profité de l’occasion pour demander au Directeur Exécutif les appuis complémentaires pour renforcer leurs unités de production en tant qu’entité agri business formée par Africain Agribusiness Incubation Network (AAIN) sous la facilitation de Benin Agribusiness Incubation Hub (BAIH-Sarl). Toutefois, elle reste consciente que des efforts devront être faits dans leur rang afin de maintenir la confiance des partenaires. Nous sommes de Zogbodomey ; la première lettre de l’appellation de notre commune commence par ‘’Z’’, nous n’allons pas accepter être derniers, nous travaillerons à renverser la tendance pour être la tête, donc leaders dans le sous-secteur de la transformation du soja au bénin.

L’activisme du projet ProSAM avec les partenaires

  • Mr Patrice SEWADE, coordonnateur du CRF Bénin- projet Soja Afitin-Milk (ProSAM) a saisi l’occasion pour exposer et expliquer ses interventions aux cotés des transformatrices du soja, partie prenante du projet. A en croire le coordonnateur, le projet travaille à l’amélioration des technologies de stabilisation du lait de soja et sur l’exhausteur de goût (afitin à base du soja). Travaillant dans une bonne synergie avec les six partenaires du projet, il s’est réjoui de ce qu’aujourd’hui, le lait du soja est stabilisé pour une durée de six mois. 
  • Le Coordonateur de l’Association pour le Développement du soja au Bénin (ONG SOJAGNON), n’a pas manqué de saluer l’appui de PAEPARD et ses partenaires, le directeur exécutif de FARA en particulier. Le Dr Yann MADODE, Enseignant-Chercheur à la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA) a présenté à l’occasion de la foire d’exposition des produits, le rôle de l’université dans le projet de recherche avec les femmes de Zogbodomey. 
  • Il ressort de son intervention que tout au long du projet, la FSA a travaillé à améliorer les étapes de transformation du soja. L’apport de la FSA vient pour aider à améliorer la technologie de transformation du soja en afitin et mettre au point un autre produit de soja (exhausteur de goût). « Nous sommes à l’étape de bouillon d’assaisonnement acceptable », rassure le représentant de la FSA. Intervenant dans le volet de transformation du soja en lait, l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB) s’est dit satisfait des résultats déjà enregistrés. A en croire le chercheur de l’INRAB, Pélagie AGBOBATINKPO VODOUHE, la transformation du soja en lait se fait avec beaucoup de soins en raison de sa destination. 
Nécessité de débouchés, le prochain défi

  • Après une écoute attentive des résultats enregistrés par les femmes transformatrices du soja de Zogbodomey, le directeur exécutif du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA), Dr Yemi Akinbamijo, a exprimé sa satisfaction suite aux avancées enregistrées. Des exposés, il dit avoir retenu que c’est une réussite pour les femmes transformatrices de Zogbodomey. Mais le plus important reste pour lui, la transformation de la vie des femmes. 
  • Un bon positionnement des sous-produits du projet doit être fait sur les marchés, boutiques, supermarchés, restaurants, afin d’intégrer dans le concept des populations la consommation des produits locaux (résultats du projet de recherche) et d’améliorer le revenu des transformatrices. « Il n’est pas concevable que l’on continue de consommer depuis plus de 50 ans du lait récolté il y a 4 ans importé de plus de 6000 km. Le lait produit à Zogbodomey est de même qualité que celui importé de l’Amérique, de l’Asie et de l’Europe ». Le but du projet est de participer à la transformation des acteurs parties prenantes. 
2- REUNION DE SYNTHESE AVEC LES LEADERS DES INSTITUTIONS PARTENAIRES AU PROJET PROSAM
Après la visite de terrain, Dr Yemi Akinbamijo,Directeur Exécutif de FARA a eu une séance d’échange avec les responsables des structures partenaires du projet ProSAM. A cette occasion, les leaders des institutions membres du consortium ont présentés leurs institutions et leurs implications dans la mise en œuvre du CRF-Bénin. 
  • Il a été aussi présenté au Directeur Exécutif de FARA la structure de gouvernance du consortium du Bénin, la gestion administrative et financière de ProSAM et les relations de collaboration entre les partenaires impliqués dans la gestion du projet (chercheurs, non-chercheurs, africains et européens). 
  • Dans sa prise de parole, Dr Yemi Akinbamijo a indiqué qu’il y a de bonnes compétences dans cette équipe du Bénin et que les résultats vus à Zogbodomey et présentés à nouveau par les scientifiques ne devraient pas s’arrêter là. Il devrait se poursuivre pour arriver à la transformation des conditions de vie des acteurs parties prenantes du projet. Les technologies innovantes développées plus la mentalité de création de richesse doivent nous amener à dépasser les résultats inscrits au niveau de PAEPARD pour le projet. 

« Les femmes que j’ai visité hier 15 août 2016 à Zogbodomey ont besoin de notre orientation pour réellement atteindre l’objectif de la transformation de leur vie. Car « Poverty is not our property. We have to help ourselves. Mon conseil pour SOJAGNON est d’évoluer plus vers une plateforme d’innovation avec l’intégration des décideurs politique dans votre groupe. Je salue la gouvernance au niveau de votre projet, félicite les partenaires pour leur engagement, j’encourage les femmes de Zogbodomey, acteurs et parties prenantes du projet et je remercie Mr Patrice SEWADE et son équipe pour l’accueil réservé, la mobilisation des partenaires pour la réussite de ma visite du projet. Nous allons au niveau de FARA, continuer par vous appuyer, vous soutenir et vous accompagner pour atteindre les objectifs du développement. » Dr Y. Akinbamijo 


Source: PAEPARD FEED

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *